octobre 16, 2021

Bien démarrer son autoentreprise : comment financer son équipement ?

L’URSSAF aurait enregistré, en juillet dernier, une hausse de plus de 17 % d’autoentreprises depuis l’année 2019. Malgré les ravages de la crise sanitaire, l’engouement des Français pour ce statut n’a pas été entaché. Mais si l’inscription en autoentrepreneur est facile à effectuer, monter son entreprise semble être bien plus compliqué. Les jeunes créateurs se heurtent en effet souvent à des soucis financiers au démarrage de leur activité, entravant leurs besoins en équipement. Microcrédits et aides de l’État, zoom sur les différentes solutions qui s’offrent à vous pour vous mettre à votre compte.

Les besoins des autoentrepreneurs

Avec le confinement, les Français ont eu le temps de réfléchir à leurs aspirations, impliquant de nombreux changements de direction et de multiples reconversions professionnelles. Si la plupart d’entre nous ont préféré garder un statut de salarié, d’autres ont choisi d’être à leur compte. Malheureusement, de nombreux entrepreneurs se heurtent au même problème : le financement. C’est d’autant plus vrai pour le statut d’autoentreprise qui, par définition, n’implique qu’une seule personne. Le budget peut donc être très serré et des aides sont donc nécessaires au démarrage de l’activité.

Les frais et investissements sont parfois indispensables à la création d’une autoentreprise qui peut toucher n’importe quel domaine d’activité.  Puisqu’elles sont gérées par une seule personne, ces jeunes entrepreneurs doivent couramment faire face à certaines dépenses en équipement telles que l’achat d’objets comme les ordinateurs ou de matériel spécialisé, si vous souhaitez par exemple être DJ. D’autres frais peuvent également intervenir si vous souhaitez aller à la rencontre des gens et travailler dans votre véhicule comme le font, par exemple,  certaines toiletteuses.

Les microcrédits

Le microcrédit est l’une des solutions les plus répandues pour financer le démarrage de son activité. Les autoentrepreneurs ayant bien souvent de faibles revenus, ils n’ont donc pas une situation propice à une demande d’emprunt classique auprès d’une banque. Il existe deux types de microcrédits : le microcrédit personnel et professionnel.

L’autoentreprise n’exigeant pas forcément la création d’un compte bancaire professionnel, il peut donc être intéressant de se pencher sur ce que peut offrir le microcrédit personnel. Celui-ci pourra vous aider à obtenir le financement nécessaire pour un achat de véhicule, un permis de conduire ou encore le SPI (Stage Préalable à l’Installation), obligatoire pour tous les autoentrepreneurs souhaitant créer une activité artisanale. Sachez que vous pouvez par exemple obtenir un crédit avec Cashper, un organisme qui vous permettra d’effectuer une simulation prenant en compte le montant et la durée de votre emprunt.
Le microcrédit personnel peut vous permettre d’emprunter une somme pouvant aller jusqu’à 5 000 €, avec un taux d’intérêt situé aux alentours de 2,5 %.

Le microcrédit professionnel est ouvert à tous les créateurs d’entreprise. Si votre banque a refusé de vous prêter de l’argent, ce type de crédit peut être votre solution. Vous pouvez, grâce à ce dispositif, emprunter jusqu’à 10 000 €.

Les aides de l’État

L’État met également à votre disposition plusieurs aides, cumulables avec un microcrédit :

  • L’ACCRE: l’Aide à la Création d’Entreprise (ou à la reprise d’entreprise) permet d’obtenir une exonération des cotisations sociales pendant un an.
  • Le NACRE : le Nouvel Accompagnement à la Création (ou à la reprise d’entreprise) propose de vous aider financièrement, de vous accompagner et de vous aider à démarrer votre activité. Vous pourrez ainsi bénéficier d’un prêt à taux zéro pouvant allant jusqu’à 8 000 €.
  • L’ARCE : l’Aide à la Reprise ou à la Création d’Entreprise est un dispositif à mettre en place auprès de Pôle Emploi pour vous permettre de toucher en une fois vos droits cumulés et vous constituer ainsi votre capital.

Nous vous conseillons de vous rapprocher des différents organismes qui pourraient vous aider à créer votre entreprise. De nombreuses aides existent pour que vous puissiez réaliser votre rêve d’entrepreneuriat, il serait dommage de ne pas en profiter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *