Rechercher
Close this search box.
Trading de contrats à terme : le forward

Trading de contrats à terme : zoom sur le forward

Table des matières

dernière mise à jour le : 29/08/2023

Le trading de contrats à terme est une pratique financière qui permet aux investisseurs de gérer les risques et de spéculer sur l’évolution des prix des actifs sous-jacents. Parmi les différents types de contrats à terme, le marché des forwards se distingue par sa flexibilité et son adaptabilité aux besoins spécifiques des opérateurs. Dans cet article, nous analyserons en détail les caractéristiques du trading des forwards et leur fonctionnement au sein des marchés financiers.

Les contrats à terme : un bref aperçu

Avant d’aborder le sujet des forwards, il convient de comprendre ce que sont les contrats à terme en général. Un contrat à terme est un accord entre deux parties pour acheter ou vendre un actif à un prix fixé et à une date future déterminée. Les actifs concernés peuvent être des matières premières, des devises, des indices boursiers ou encore des taux d’intérêt. Le principal objectif des contrats à terme est de sécuriser les positions des investisseurs face aux fluctuations de prix, mais ils sont également utilisés à des fins spéculatives.

Trading de contrats à terme

Qu’est-ce qu’un forward ?

Un forward est un type de contrat à terme qui présente certaines particularités. Contrairement aux futures, qui sont standardisés et négociés sur des marchés organisés tels que les bourses, les forwards sont des accords personnalisés entre deux parties, généralement réalisés de gré à gré (OTC, Over The Counter). Cette caractéristique permet aux opérateurs de définir librement les termes du contrat, tels que la quantité de l’actif sous-jacent, le prix et la date d’échéance. C’est ici que le temps-réel des contrats à terme devient intéressant.

Ne manquez pas :  Investir crypto monnaie ? voilà notre guide complet

Les avantages du forward

Cette flexibilité offerte par le forward présente plusieurs avantages pour les investisseurs. Premièrement, il permet une meilleure gestion des risques en adaptant le contrat aux besoins spécifiques de chaque partie. Par exemple, un importateur qui souhaite se protéger contre une appréciation future de la devise étrangère pourra négocier un forward sur la base de ses prévisions d’importations et non pas sur un montant standardisé comme dans le cas des futures.

Deuxièmement, les forwards offrent une plus grande confidentialité puisqu’ils ne sont pas négociés sur des marchés organisés, réduisant ainsi les risques d’impact sur les prix dus à la divulgation publique des transactions. Enfin, les forwards peuvent être utilisés pour la couverture (hedging) ou la spéculation sur un large éventail d’actifs sous-jacents, y compris ceux qui ne sont pas disponibles sur les marchés à terme traditionnels.

Les inconvénients du forward

Cependant, les forwards présentent également certaines limites et risques. Le principal inconvénient est lié au risque de contrepartie, c’est-à-dire le risque qu’une des parties ne respecte pas ses obligations contractuelles. Dans le cas des futures, ce risque est généralement réduit grâce à la présence d’une chambre de compensation qui garantit le respect des engagements des parties. En revanche, les forwards étant négociés de gré à gré, cette protection n’existe pas et les opérateurs doivent évaluer eux-mêmes la solvabilité de leur contrepartie.

De plus, les forwards étant des contrats personnalisés, ils sont moins liquides que les futures et il peut être plus difficile de prendre ou de clôturer une position sur ce marché. La valorisation des forwards peut également être moins transparente en raison de l’absence de cotation sur un marché organisé.

Ne manquez pas :  Metatrader : Le secret des traders pour un trading plus intelligent et rentable