performances-thermique-maison-neuve

Quelles performances thermiques attendre pour une maison neuve ? 

Table des matières

dernière mise à jour le : 02/07/2022

Les déperditions thermiques des ménages en France représentent un immense  gaspillage, nuisant à la fois à l’environnement et au portefeuille des personnes concernées. Afin de mettre fin à ce véritable fléau, des normes en matière de performances thermiques ont été mises à jour par le gouvernement. Cela afin de permettre aux occupants des nouvelles habitations un meilleur confort de vie, de faire des économies et enfin de réduire leur impact sur l’environnement. 

Découvrez ici avec plus de détails les performances thermiques attendues pour une maison neuve en France.

La RT 2020, dernière réglementation concernant les performances thermiques 

 

La RT 2020 constitue un ensemble de normes ayant pour but d’améliorer les performances thermiques des maisons neuves en France. Comme son nom l’indique, elle a été votée en 2020, mais son application n’est valable que depuis 2022. La RT 2020 fait suite à la RT 2012 puis à la RT 2018, et vient apporter plus de rigueur afin d’exiger des performances thermiques plus qualitatives. Les normes de la RT 2012 concernaient déjà les points suivants : 

  • Les matériaux utilisés pour garantir l’isolation intérieure et extérieure 
  • Le vitrage des fenêtres et des porte-fenêtres (double vitrage)
  • L’épaisseur des isolants utilisés
  • L’orientation de la maison (vers le sud)
  • La perméabilité de l’habitation
  • Le système de ventilation mis en place. 

La RT 2018, quant à elle, visait plutôt à diminuer le taux d’émission des gaz à effet de serre dans le secteur du bâtiment et de l’habitation en général. La RT 2020 reprend la RT 2018 dans son objectif de réduction des gaz à effet de serre, en mettant cette fois-ci l’accent sur l’utilisation des énergies renouvelables. 

Ne manquez pas :  Quelle épaisseur d’isolation pour isoler ses combles ? 

Ainsi, cette norme porte attention aux matériaux utilisés dans la construction de la maison ou du bâtiment, et cela en fonction de deux critères. D’une part, l’émission carbone de ces matériaux, et d’autre part leurs performances énergétiques en matière d’isolation thermique. 

L’analyse du cycle de vie des matériaux 

 

La RT 2020 a introduit dans les normes l’analyse du cycle de vie des matériaux, également désignée sous le sigle ACV. Cette notion vise à effectuer une évaluation du coût environnemental lié à tel ou tel matériau. Ceci comporte donc plusieurs étapes, à commencer par la récolte du matériau ou son prélèvement à l’état de nature. Ensuite entre en jeu les processus de fabrication mis en place pour le façonner afin de le rendre utilisable dans la construction. Troisièmement, est pris en compte les impacts sur l’environnement qu’implique son installation sur le chantier de construction. On analyse ensuite les coûts écologiques liés à son usage et à sa maintenance. Enfin, les deux dernières étapes concernent les moyens mobilisés pour sa démolition, puis les processus requis pour son recyclage. La durée de vie moyenne, qui peut largement différer d’un matériau à un autre, est également prise en compte. 

Ainsi est le cycle de vie de tout matériau. Ces différentes étapes nécessitent la mobilisation de moyens et l’utilisation de méthodes qui ne sont pas les mêmes pour tous les matériaux. Chaque moyen, chaque méthode à un impact plus ou moins conséquent sur l’environnement.

Le label BEPOS  

 

Le label BEPOS répond aux normes de la RT 2020 et assure que votre maison constitue une habitation à énergie positive. Pour obtenir ce label, votre construction doit répondre à un certain nombre de critères, outre le respect de la RT 2020. Ces critères sont notamment les suivants : 

  • Ne pas consommer plus de 30 kWh par mètre carré et par an
  • Disposer d’une perméabilité à l’air d’au moins 0,8m3/h/m2 (0,4 pour les bâtiments).
  • La maison doit produire ses propres énergies de façon renouvelable
  • La maison doit répondre à des critères de confort de vie et d’environnement sain. 
Ne manquez pas :  Quelle épaisseur d’isolation pour isoler ses combles ? 

 

Le label BEPOS implique également la réalisation d’une étude au sujet de l’écomobilité autour de votre maison. Il s’agit tout simplement de la possibilité d’accès à votre habitation par le biais de l’utilisation de moyens de transport respectueux de l’environnement. Cela signifie donc que l’on doit pouvoir se rendre facilement chez vous à vélo, par trottinette, en utilisant les transports en commun ou tout simplement à pied.  

 

Bien entendu, il faut que votre habitation soit à énergie positive, cela signifie qu’elle produit plus d’énergie qu’elle n’en consomme. Beaucoup de moyens sont à mettre en œuvre pour parvenir à répondre à ces critères. Il faut notamment être capable de produire votre électricité ainsi que votre eau chaude à partir de l’énergie solaire. 

Le label BEPOS est donc très restrictif, et il est difficile de l’obtenir. Néanmoins, il constitue une garantie optimale du respect de l’environnement de l’habitation qui en est titulaire. Il est une contribution considérable à la préservation de l’environnement, et rend service à la santé des habitants. Cela en leur offrant une qualité d’air intérieur incomparable.